Découvrez le dossier de presse qui sera remis aux journalistes lors de la conférence de presse qui précédera la cérémonioe de remise des prix du concours 2017 :

XXIXe concours

de nouvelle francophone (2016)

Ville de CASTRES / L’Encrier renversé

Conférence de presse :

samedi 25 mars 2017

à 18 heures, en présence des lauréats à l'Auditorium de la Bibliothèque municipale

Avenue du Sidobre, 81100 CASTRES

Remise des prix :

Samedi 2 février 2013 à 18 heures à l'Auditorium de la Bibliothèque municipale

Avenue du Sidobre, 81100 CASTRES

Sommaire du dossier de presse

Association L’Académie du Trèfle, revue L’Encrier renversé

Qui sommes-nous ?

  • Le concours
  • La revue                                                                    

Les lauréats du concours 2017 :

  • 1er prix : Pierre Denizet                        
  • 2e prix : François Salmon                            
  • 3e prix :Gérard Delbet                              
  • Prix Lycéen : Gérard Delbet

Dossier réalisé  par l’équipe de la revue L’Encrier renversé.

L’Académie du Trèfle - Revue L’Encrier renversé

Association loi 1901 :

  • J.O.R.F. n° 42 du 19 octobre 1988 enregistrée sous le numéro 4214 et modifiée le 12 décembre 2009 – nouveau numéro d’enregistrement W812002754.
  • Siège social : 25 chemin de l’Arnac, 81100 Castres
  • émail : encrier.renverse@wanadoo.fr

Objet :

  • organiser un concours de la nouvelle littéraire francophone ;
  • promouvoir et diffuser la nouvelle littéraire notamment à travers la revue L’Encrier renversé ;
  • resserrer les liens et les échanges culturels au sein de la francophonie.

Composition du bureau :

  • Président : Désiré Turenne Ramanich
  • Vice-président : Gérard Charpentier (Directeur de la publication)
  • Secrétaire : Nathalie Gastou--Faure
  • Secrétaire adjointe : Bambina Grillo
  • Trésorier : Gérard Charpentier (Directeur administratif de la revue)
  • Relation avec les établissements scolaires : Nathalie Gastou-Fauré
  • Relations avec les lauréats : Jean-Louis Rech

Réalisations :

1 – un concours annuel de la nouvelle francophone en partenariat avec la Ville de Castres avec la participation du Crédit agricole Nord-Midi-Pyrénées pour le prix Lycéen,

2 – l’édition de la revue de nouvelle L’Encrier renversé.

1 Le concours

En 2017, le concours en était à sa XXIXe édition.

Caractéristiques du concours :

  • Concours INTERNATIONAL de nouvelle en langue française exclusivement.
  • Le thème est libre.
  • L’auteur qui participe au concours atteste que sa nouvelle n’a jamais été publiée ni primée.
  • Le concours est ouvert à tous :
    • professionnels de l’écriture,
    • public amateur,
    • aucune discrimination concernant l’âge, la nationalité ou la domiciliation.

Particularités du concours :

  • Pérennité depuis 1989.
  • Nombre de participants :
    • 1989 : 278 textes reçus,
    • 2009 : 507,
    • 2010 : 696,
    • 2011 : 396 – à noter que pour la première fois la participation au concours est devenue payante afin de pérenniser le concours :
      • 5€ pour la seule participation au concours,
      • 9€ pour participation au concours et commande du numéro spécial concours 2011 de la revue L’Encrier renversé.
      • gratuit pour les mineurs, les abonnés à la revue ainsi que pour les nouveaux abonnés,
    • 2017 : 448  textes reçus :

 

 

2

 

Métropole

405

 

5

 

 

 

Cameroun

1

 

Total France

405

Irlande

1

 

Étranger

43

Israël

1

 

Total des envois

448

Japon

1

     

Luxembourg

1

     

Moldavie

1

     

Québec

3

     

Royaume Uni

1

     

Russie

 

     

Suisse

 

     

USA

3

     

Total

24

     

 

Le concours castrais est sans concurrence dans le domaine littéraire de la nouvelle et est classé dans le « top 5 » des concours d’écriture. Grâce à la Ville de Castres, les prix attribués aux lauréats sont importants :

LE PRIX VILLE DE CASTRES / L'ENCRIER RENVERSE :

  • 1er prix : 800 €
  • 2e prix :  350 €
  • 3e prix :  250 €
  • Les lauréats sont invités à la remise des prix qui est généralement organisée à l’auditorium de la Bibliothèque municipale. Les frais d’hébergement et de déplacement sont pris en charge par la municipalité castraise.

LE PRIX LYCÉEN :

  • Dans le cadre du concours il est également organisé un PRIX LYCÉEN parrainé par le Crédit agricole Nord-Midi-Pyrénées à hauteur de 150 €.
  • Authentique support pour un projet pédagogique autour de la nouvelle, ce prix est décerné par des élèves des lycées publics de la Borde Basse (CASTRES) et Maréchal-Soult (MAZAMET) sous l’autorité de professeurs de lettres. Deux classes de chacun des lycées ont participé au jury du prix Lycéen.
  • Lors de la remise des prix, une rencontre a lieu entre l’auteur lauréat et les lycéens. Cette rencontre sera organisée le vendredi  en matinée dans les locaux du lycée de la Borde Basse. L’après midi est consacrée à la rencontre avec les élèves du lycée Maréchal Soult à Mazamet.

Les nouvelles primées sont publiées dans le numéro Concours de la revue éditée par l’association : L’Académie du trèfle - L’Encrier renversé.

La nouvelle lauréate est en ligne sur le blog de l’encrier renversé.

Implantation locale du concours :

  • Le jury initial est composé de 24 personnes domiciliées dans le Tarn et la région toulousaine.
  • Le jury « final » est composé de professionnels du livre (libraires, bibliothécaires), d’élus castrais et de 15 lauréats (1er Prix) des concours précédents, domiciliés en France ou à l’étranger.

Le prix lycéen est attribué par les élèves de deux classes de seconde du lycée de La Borde Basse et par les élèves de deux classes de seconde du lycée Maréchal Soult de Mazamet. Deux documentalistes et quatre professeurs de lettres des deux lycées contribuent activement à la réussite de ce prix.

Partenaires du concours :

  1. La Ville de Castres et ses élus, son service culture et la Bibliothèque municipale :
  2. Le lycée d’État de la Borde Basse de Castres et le lycée d’État Maréchal Soult de Mazamet depuis le concours 2010.
  3. Le Crédit agricole Nord-Midi-Pyrénées.
  4. Le Conseil régional Midi-Pyrénées et le Pays d’Autan dans le cadre du programme culturel.

Bénévolat : + 2 300 heures.

38 personnes sont impliquées dans l’association :

  •  

2 La revue L’Encrier renversé

79 numéros ont été livrés à ce jour.

Outre la publication des 10 ou 11 premières nouvelles de chaque concours, il est édité des nouvelles reçues « au long cours » durant l’année.

Le paysage « nouvellier » français

La nouvelle en France, au même titre que le théâtre ou la poésie, est un peu le parent pauvre de l’édition car jugée peu rentable.

Les nouvellistes n’ont d’autre solution que de proposer leurs manuscrits aux revues littéraires. Nombre d’entre elles proposent des nouvelles à lire sans pour autant leur accorder une place majeure.

Seules quelques publications sont exclusivement dédiées au genre si singulier de la nouvelle.

Depuis sa création L’Encrier renversé tient sa place parmi les revues nationales diffusant ce que les Anglo-Saxons nomment des short stories : « Brèves » et « Harfang ».

L’originalité de L’Encrier renversé :

  • L’Encrier renversé ne propose pas de nouvelles traduites ;
  • L’Encrier renversé ne sollicite pas (depuis plus de 20 ans) les auteurs dont l’œuvre est dense et connue du monde des lecteurs.

L’Encrier renversé est le seul support français à ne publier que des nouvelles inédites en langue française. Elle est exclusivement une revue de découverte de textes aux styles divers et d’auteurs de tous horizons.

Depuis 1988, plus de 400 auteurs ont enrichi nos colonnes, dont plusieurs lauréats du Goncourt de la Nouvelle :

  • Daniel Boulanger,
  • Michel Host,
  • Christiane Baroche,
  • Annie Saumont...

Des écrivains aujourd’hui chevronnés ont publié leurs premières nouvelles dans L’Encrier renversé tel Pascal Dessaint, auteur français de polars.

L’objectif de la revue est d’offrir un support aux auteurs de nouvelles :

  • laboratoire d’écriture,
  • tremplin,
  • nouvel éclairage littéraire,
  • vitrine de ce genre littéraire.

L’Encrier renversé s’applique à offrir à ses lecteurs une grande variété de styles d’écriture, le genre du court se prêtant idéalement à toutes les recherches et expériences en la matière. La nouvelle tient sa richesse aussi de sa perméabilité naturelle au monde tel qu’il est, sans fioritures.

La revue contribue, au modeste niveau qui est le sien, au développement de la francophonie et à la connaissance de notre région par son implantation castraise et tarnaise !

L’Internet : son occurrence internet Google est de 34 500, ce qui démontre l’intérêt certain qu’elle suscite.

Le blog de L’Encrier renversé a enregistré 40 000 visiteurs cette année

La part des visiteurs étrangers est de 14 %.

Facebook : 5 000 amis.

Fabrication :

  • mise en pages réalisée par un graphiste castrais indépendant,
  • photocomposition par un atelier de Castres.

LES LAURÉATS 2016